Consulter les messages sans réponse | Consulter les sujets actifs Nous sommes actuellement le Mar 21 Août 2018 05:11



Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
 Xénobiologie: porteurs et manipulateurs des Marionnettistes 
Auteur Message
Contributeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 2 Mai 2009 21:16
Message(s) : 527
Je crois qu'on ne s'est pas beaucoup interrrogé sur les espèces non sentientes utilisées comme porteurs et manipulateurs par les Marionnettistes.

En principe, la plupart des espèces d'une certaine taille peuvent convenir. En pratique, quelques-unes doivent être plus répandues que d'autres.

Taille minimum: assez gros pour transporter et nourrir un Marionnettiste sans effort excessif. Un chien moyen ou un gibbon ferait l'affaire. Je vois bien un manipulateur avec des bras immenses, type gibbon.

Taille maximum: limitée par l'encombrement des vaisseaux. A part quelques spécimens exceptionnels comme les vaisseaux vivants, les porteurs couramment employées en voyage spatial ne doivent guère dépasser la taille d'un Humain ou d'un Rith.

Tempérament: pas trop fougueux et colérique, pas trop lymphatique non plus. Un tempérament trop violent ou au contraire trop passif demanderait au Marionnettiste un effort de contrôle trop élevé.

Nutrition: on évitera les espèces trop sélectives, comme le guépard, qui ne supporte que la viande ultra-fraîche, ou le koala, qui ne mange que des feuilles d'eucalyptus.

Plasticité génétique: une espèce comme le chien est idéale, elle admet toutes sortes de variétés de taille, pelage et silhouette.

Il y a sûrement d'autres caracs auxquelles je n'ai pas pensé. Il faudra voir avec Marie, quand elle en sera aux planches incluant des Marionnettistes.


Lun 15 Mars 2010 21:54
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 17 Mai 2004 11:13
Message(s) : 3131
Localisation : Près de Paris
Bonjour Patrick,


Gaëlle avait dessiné des manipulateurs il y a longtemps. Il faudrait les ressortir et peut-être les poster ici en PJ. Cela allait dans le sens de ce que tu dis.

_________________
@+

Benoît 'Mutos' ROBIN

"Si ce message n'est pas édité au moins 3 fois, attendez un peu, il n'est pas fini !"


Mar 16 Mars 2010 05:42
Profil Site internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim 2 Août 2009 11:28
Message(s) : 946
Localisation : Spatien
Tu as aussi oublier que l'hôte doit avoir de préférence une alimentation végétarienne.

_________________
"L'imagination est plus forte que la science"
Albert Einstein
"un dé pour les dominer tous
un dé pour les unir
un dé pour les rassembler tous
et sur les tables, les faire jouer!"


Mar 16 Mars 2010 11:16
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 17 Mai 2004 11:13
Message(s) : 3131
Localisation : Près de Paris
Bonjour Soulnight,


Bien sûr, sauf si on a besoin d'un prédateur pour une fonction particulière. Mais alors, ce ne sera pas un boulot estimé que de s'occuper de ces porteurs-là.

_________________
@+

Benoît 'Mutos' ROBIN

"Si ce message n'est pas édité au moins 3 fois, attendez un peu, il n'est pas fini !"


Mar 16 Mars 2010 12:05
Profil Site internet
Contributeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 2 Mai 2009 21:16
Message(s) : 527
:mrgreen: Et il y a des environnements extrêmes, comme les régions arctiques, où la nourriture disponible est 100% viande et poisson. La plupart des Marionnettistes vivent dans des vergers civilisés où ces problèmes ne se posent pas, mais tout peut arriver.

Un problème annexe: dans l'espace, il leur faut des scaphandres adaptés à leurs porteurs. Je pense qu'ils ont dû mettre au point des scaphandres adaptables (biotechno?) convenant à une large gamme d'espèces.


Mar 16 Mars 2010 22:47
Profil
Contributeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer 19 Mai 2004 10:14
Message(s) : 711
Localisation : entre angers et saumur...
Je me souviens avoir dessiné au moins un prédateur...
après rien n'empêche s'imaginer d'autres modes de nutrition plus complexe que carnivore/herbivore...

et peut-être que les espèces directement autotrophes sont peut-être les moins sentientes ?
(si l'on reprend l'idée du biome symbiotique, où les organes d'un animal peuvent être tenues par des animaux différents...)

autre chose, je ne pense pas que les marionnetistes fassent la différence entre une plante, un champignon un animal ou autre chose... tout cela est vivant et sensible pour eux... et que tout est dans un tout, faisant partie d'un cycle, le prédaté donne une partie d elui au prédateur, mais le prédateur donnera aussi une partie de lui au suivant, etc.... Un porteur non sentient autotrophe ne devrait alors pas poser trop de tabou, car d'une certaines manière, étant "innocent" au sens littéral, tout ces êtres font partie le suns des autres.
mais un être sentient, et qui a une conscience d'individualité, de différence, qui mange un autre être vivant, même végétal, doit paraitre un peu comme un ogre à leurs yeux...

j'ai une partie des dessins en ligne ici : http://www.gel-weo.com/book_en_ligne/il ... /index.htm

J'avais aussi commencé le dessin d'un habitat...
Pour un oeil non-marionettiste ça parait... naturel ;)


Ven 19 Mars 2010 11:07
Profil Site internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 17 Mai 2004 11:13
Message(s) : 3131
Localisation : Près de Paris
Bonjour Gaëlle,


Oui, tout à fait, on est sur des relations plus complexes. Pour avoir accouché d'une espèce comme les Marionnettistes, ces écosystèmes doivent abriter des ordres entiers d'espèces symbiotiques. La symbiose a dû apparaître très tôt dans l'évolution et est devenu un outil de base des êtres vivants sur ce monde.

Une autre idée qui m'est venue d'une lointaine réminiscence d'un livre lu il y a des années... Une créature qui possède de larges "ailes" de cuir solide et qui se met sur une autre créature. Elle déploie ses "ailes" sur les flancs de son porteur, lui apportant une armure supplémentaire en échange d'un un peu de sang. Mais pour éviter que son porteur ne s'en débarrasse, elle lui file aussi des molécules style morphine. Cette créature est donc en elle-même une drogue...

_________________
@+

Benoît 'Mutos' ROBIN

"Si ce message n'est pas édité au moins 3 fois, attendez un peu, il n'est pas fini !"


Ven 19 Mars 2010 12:29
Profil Site internet
Contributeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 2 Mai 2009 21:16
Message(s) : 527
En faisant la relecture d'une nouvelle, je me suis rendu compte de quelques lacunes:

- Les porteurs-coureurs et porteurs-manipulateurs ne sont pas définis dans l'Encyclopédie (ce sera à compléter).

- Comment désigner un Marionnettiste par rapport à son porteur? L'Encyclopédie indique que le Marionnettiste est "son maître", mais le terme me gêne un peu, il est trop hiérarchique (même si on admet une relation amicale, du genre animal de compagnie) et il peut créer une confusion avec le "Maître" dans la culture sshaad qui est quelque chose de totalement différent. Et, dans ma nouvelle, pas de chance, il y a justement un Maître sshaad... J'ai mis "son guide", qui évoque mieux la complémentarité (pensez aux chiens guides d'aveugles), mais si quelqu'un voit un meilleur terme...


Mer 10 Nov 2010 21:34
Profil
Contributeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer 19 Mai 2004 10:14
Message(s) : 711
Localisation : entre angers et saumur...
C'est vrai que c'est problématique...
après on dit aussi "son maitre" à propos d'un chat, alors que la relation chat humain n'est pas vraiment hiérarchique... (ou alors c'est parfois le chat qui mène "son maitre" par le bout du nez...)

sinon, puisqu'ils 'agit de symbiose, on pourrait parler d'hôte ou de symbiote ?


Mer 10 Nov 2010 22:13
Profil Site internet
Contributeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 2 Mai 2009 21:16
Message(s) : 527
C'est vrai que le mot "maître", appliqué au colocataire humain d'un chat, est plutôt humoristique (Philippe le fait remarquer dans une de ses nouvelles). "Hôte" et "symbiote" ont l'inconvénient d'être réversibles: ils peuvent désigner le porteur par rapport au Marionnettiste aussi bien que l'inverse. Comme le lecteur qui ne connaît pas les Marionnettistes a déjà du mal à comprendre qui fait quoi, j'aime mieux être aussi précis que possible. Je cite la phrase (dans "Enfant perdu", le narrateur est un Marionnettiste), tu me diras si elle se tient bien:


Une troupe de légers prédateurs s’enfuit devant nous, en nous laissant le cadavre à demi dévoré d’un gros porteur. Je distingue, gisant au milieu des herbes, le corps de son guide… Comment s’appelait-il, déjà ? Un membre de l’équipage, un manutentionnaire de cargaisons que je n’ai pas beaucoup eu l’occasion de fréquenter. Au moins, il n’a pas fini dans la gueule des prédateurs. J’arrive à commander à mon symbiote...


Jeu 11 Nov 2010 10:52
Profil
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Répondre au sujet   [ 24 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduit en français par Maël Soucaze.